fbpx
EmbryoClinic | Fertilité
At EMBRYOCLINIC we join forces to provide quality of care and fertility services customized to our patients. We are committed to effectiveness, safety and excellence. EmbryoClinic’s Medical Team was established in 1999 and its extensive experience is a guarantee for success in an ethical and safe environment. Cutting edge medical technology is used and current medical protocols applied in accordance to the latest international guidelines.
fertility, infertility, female fertility, male fertility, female infertility, male infertility, boost your fertility, Endometriosis, Pelvic infection, ovarian surgery, Irregular menstrual cycle, amenorrhoea, Chronic testicular pain, hormonal evaluation, semen analysis, Intrauterine insemination, IUI, IVF, in vitro fertilisation, Assisted Reproduction, Ovulation induction, STAGES OF IVF, Intracytoplasmic Sperm Injection, ICSI, Assisted Hatching, AH, Percutaneous Epidydimal Sperm Aspiration, PESA, Testicular Sperm Extraction, TESE, Preimplantation Genetic Diagnosis, PGD, Donor Eggs, ecoIVF, mini IVF, Natural cycle IVF, mild stimulation IVF, Egg Sharing, Fertility preservation, SPERM DONATION, EGG DONATION, HOLISTIC APPROACH, fertility massage, fertility nutrition, fertility acupuncture
24516
page-template-default,page,page-id-24516,page-child,parent-pageid-24505,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-4.4.1533193858,select-theme-ver-4.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

La fertilité féminine

Les premières règles menstruelles (ménarche) apparaissent entre 12 et 13 ans. Elles cessent vers 50 ans à la ménopause.

Bien que les femmes peuvent concevoir tous les jours de leur cycle menstruel, la fécondité est à son apogée deux jours avant et deux jours après l’ovulation. Cette « fenêtre de fertilité » varie de femme en femmes, et de cycle en cycle pour une même femme.

Un ovule peut être fécondé jusqu’à 2 jours après l’ovulation. Les spermatozoïdes ne peuvent vivre que pendant 2 à 3 jours dans le système de reproduction de la femme, avec un maximum de 5 jours.

Ces paramètres sont importants et doivent être pris en compte par les couples dont les moyens de contraception sont basés sur la méthode du calendrier.

La probabilité d’une femme de concevoir est basée principalement sur l’âge:

  • 30 ans

    • 75% de probabilité de grossesse en 1 an
    • 91% de probabilité de grossesse en 4 ans

  • 35 ans

    • 66% de probabilité de grossesse en 1 an
    • 84% de probabilité de grossesse en 4 ans

  • 40 ans

    • 44% de probabilité de grossesse en 1 an
    • 64% de probabilité de grossesse en 4 ans

As a general rule, it is recommended that a couple consult a Fertility Specialist if they have been trying to conceive for a year with no success. They should seek medical advice earlier if there is a history of miscarriages, gynecological surgery or woman’s age over 35 years.

 

La fertilité masculine

L’âge avancé chez les hommes est associé à une diminution du volume de sperme, une diminution de la densité du sperme (oligospermie) et de la mobilité (asthénospermie), et à une morphologie pathologique (tératospermie).

• Chez les hommes de 20 – 39 ans, 90% des tubes séminifères contiennent des spermatozoïdes matures
• Chez les hommes de 40 – 69 ans, 50% des tubes séminifères contiennent des spermatozoïdes matures
• Chez les hommes ≥ 80, 10% des tubes séminifères contiennent des spermatozoïdes matures

10 façons de stimuler votre fertilité

Surveillez votre poids

L’excès de graisse corporelle, en plus d’autres effets néfastes, peut conduire à la surproduction de certaines hormones qui perturbent l’ovulation. L’obésité peut provoquer une irrégularité du cycle et une baisse de la fréquence d’ovulation, réduisant les chances de grossesse.
De même, un poids extrêmement faible (indice de masse corporelle IMC <17) signifie souvent que le corps ne peut pas produire assez d’hormones pour produire des ovocytes ou pour maintenir une grossesse. De l’exercice, sans extrêmes, peut aider à maintenir un poids sain. Les femmes qui pratiquent un exercice intensément (par exemple coureurs de longue distance) peuvent arrêter de produire des ovocytes ou ovuler moins souvent.
L’exercice excessif augmente également le risque de fausse couche. Discutez de votre exercice avec votre gynécologue lorsque vous essayez d’être enceinte.

Ayez une alimentation équilibrée

Une alimentation équilibrée et complète augmente les chances de grossesse. Assurez-vous d’inclure des protéines, du fer, du zinc et de la vitamine C, leur carence pouvant engendrer des cycles plus long (ovulation moins fréquentes) et un risque plus élevé de fausses couches.

Un régime alimentaire équilibré comprend des aliments riches en protéines comme la viande, le poisson, les produits laitiers faibles en quantités grasses, les œufs et les haricots. Les végétariens peuvent obtenir les acides aminés essentiels en incluant une variété de délicieux aliments riches en protéines dans leur alimentation tels que le riz, les haricots et le tofu.

Arrêter de fumer

Les toxines issues de la fumée de cigarette sont non seulement nocives pour les ovocytes, interférant dans le processus de fécondation et d’implantation, mais provoquent également le vieillissement ovarien. En d’autres termes, les ovaires d’une fumeuse de 35 ans peuvent fonctionner comme ceux d’une femme âgée de 40 ans et sont donc moins fertiles. Fumer provoque des dommages permanents de fertilité. Cependant, une fonction ovarienne normale pourrait être partiellement rétablie, en cas d’interruption de consommation de tabac.

Connaitre votre cycle

Un cycle menstruel normal dure environ 25 à 35 jours (à compter de la première journée des règles).
Si la durée est beaucoup plus longue, par exemple 42 jours, l’ovulation devient moins fréquente ou n’a pas lieu du tout, et une visite chez le gynécologue est recommandée.
Lorsqu’une femme souhaite tomber enceinte, il est impératif de déterminer la « fenêtre fertile » durant laquelle les rapports sexuels devront être plus réguliers. Les jours fertiles d’une femme sont généralement le jour de l’ovulation et 3-4 jours plus tôt.
La théorie selon laquelle l’ovulation a lieu par défaut le 14ème jour du cycle est erronée. Le jour de l’ovulation varie considérablement d’une femme à l’autre et peut se produire dès le jour 6ème ou, par exemple, le 21ème jour du cycle.
Comment une femme peut déterminer le moment où elle va ovuler ? Elle peut essayer d’utiliser un kit d’ovulation, qui mesure certaines hormones dans l’urine, ou de surveiller les changements quotidiens de la température de son corps et de la glaire cervicale. Toutefois, la fiabilité de ces méthodes est limitée, et un suivi individualisé d’un gynécologue est recommandé.

Restez calme

L’anxiété et la dépression peuvent nuire à la fertilité. Des études scientifiques indiquent que les femmes ont moins de chance de concevoir quand elles sont psychologiquement stressées. Le stress, comme l’exercice intense, peuvent perturber la production d’hormones, ce qui rend le cycle menstruel moins prévisible.
Une bonne gestion du stress grâce à des techniques de relaxation (comme la méditation ou le yoga) ou le soutien d’un conseiller ou d’un groupe, peuvent réguler les niveaux d’hormones.

Réduire la consommation d’alcool

Des études récentes lient la consommation d’alcool à la réduction de la capacité de concevoir (en plus des dommages qu’elle peut causer à l’embryon et à d’autres organes).
L’alcool altère les niveaux des œstrogènes qui peuvent influencer l’implantation de l’ovule, sachant cependant qu’un verre de vin lors d’un dîner occasionnel pourra difficilement porter atteinte à la fertilité. La consommation de caféine devra également être diminuée, lors de la tentative de conception et durant la grossesse.

Avoir des rapports sexuels frequents

Les exigences de la vie quotidienne peuvent affecter négativement l’appétit sexuel d’un couple. Les recherches scientifiques montrent que les femmes qui ont des rapports sexuels au moins une fois par semaine sont plus susceptibles d’avoir un cycle prévisible et une ovulation normale que celles qui ont des rapports sexuels sporadiques.
Les rapports sexuels tous les 36 à 48 heures, quelques jours avant l’ovulation, augmenteront les chances de conception.

Pas de douche vaginale

Les douches vaginales peuvent détruire la flore de protection naturelle du vagin, augmentant ainsi le risque de vaginite bactérienne.

Une odeur désagréable et les sécrétions vaginales sont souvent les seules indications de l’infection.
Ces infections sont souvent liées à des naissances prématurées et peuvent être associés à un risque accru de fausse couche et d’infertilité.
Une visite chez le médecin est nécessaire si des symptômes de vaginite sont observés (démangeaisons, brûlures, mucus inhabituel, ulcères, etc.).

La pilule

La pilule contraceptive peut réellement améliorer la fertilité. Il existe des indications qui montrent qu’en interrompant temporairement l’ovulation le système reproducteur se “repose” protégeant ainsi les ovaires de leur vieillissement.
Pour certaines femmes, la pilule peut être critique pour le maintien de la fertilité, car elle conserve l’endométriose et les fibromes utérins sous contrôle. Dès que la pilule contraceptive cesse d’être prise, le cycle reprend à son état précédent dans environ un mois.

Etat de santé de l’homme

Des facteurs similaires à ceux qui nuisent la fécondité des femmes peuvent également affecter la santé du système de reproduction de l’homme.
Le tabac, l’alcool et une mauvaise alimentation sont autant de facteurs qui peuvent réduire la production de sperme ou la motilité des spermatozoïdes.
Des études ont également révélé des dégâts chromosomiques dans le sperme liés au tabagisme et à l’alcool.
La consommation quotidienne de substances antioxydantes, tels que les vitamines E et C, du sélénium, de la carnitine, etc., aident à la production de sperme sain. Par conséquent, l’apport quotidien d’une multivitamine est une bonne première étape.
La production de spermatozoïdes prend environ trois mois, d’où que des mesures doivent être prises pour améliorer la santé de la reproduction de l’époux au moins 3 à 6 mois avant d’essayer d’obtenir une grossesse.