fbpx
EmbryoClinic | NUTRITION DE FERTILITÉ
At EMBRYOCLINIC we join forces to provide quality of care and fertility services customized to our patients. We are committed to effectiveness, safety and excellence. EmbryoClinic’s Medical Team was established in 1999 and its extensive experience is a guarantee for success in an ethical and safe environment. Cutting edge medical technology is used and current medical protocols applied in accordance to the latest international guidelines.
fertility, infertility, female fertility, male fertility, female infertility, male infertility, boost your fertility, Endometriosis, Pelvic infection, ovarian surgery, Irregular menstrual cycle, amenorrhoea, Chronic testicular pain, hormonal evaluation, semen analysis, Intrauterine insemination, IUI, IVF, in vitro fertilisation, Assisted Reproduction, Ovulation induction, STAGES OF IVF, Intracytoplasmic Sperm Injection, ICSI, Assisted Hatching, AH, Percutaneous Epidydimal Sperm Aspiration, PESA, Testicular Sperm Extraction, TESE, Preimplantation Genetic Diagnosis, PGD, Donor Eggs, ecoIVF, mini IVF, Natural cycle IVF, mild stimulation IVF, Egg Sharing, Fertility preservation, SPERM DONATION, EGG DONATION, HOLISTIC APPROACH, fertility massage, fertility nutrition, fertility acupuncture
24695
page-template-default,page,page-id-24695,page-child,parent-pageid-24633,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-4.4.1533193858,select-theme-ver-4.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Il est difficile de savoir ce qu’il faut croire vu l’abondance d’informations disponibles sur la nutrition et la fertilité. Notre spécialiste de la nutrition peut vous aider à créer un régime alimentaire personnalisé et efficace.

 

QUESTIONS FRÉQUENTES

Existe-t-il un régime de fertilité ?

Il y a beaucoup d’informations sur le régime alimentaire et la fertilité et, malheureusement, nombre d’entre elles sont contradictoires. Devez-vous réduire le sucre si vous essayez de concevoir, et/ou le gluten de blé, l’alcool et la caféine ? Les suppléments affectent-ils la fertilité ?

Devez-vous préférer des aliments riches en protéines ou faibles en matières grasses ? Il est scientifiquement prouvé que les femmes proches de leur poids idéal ont plus de chances de concevoir et d’avoir une grossesse normale que celles qui ont un poids bien au-dessus ou en-dessous de l’idéal.

De plus, il est prouvé que des conditions pouvant avoir des effets néfastes sur la fertilité, telles que le syndrome des ovaires polykystiques, peuvent être traités par des modifications du régime alimentaire. Bien que le fait de suivre un « régime » ne soit pas recommandé en tant que tel (sauf sur recommandation d’un médecin), une alimentation appropriée peut augmenter l’apport en nutriments, améliorer l’humeur et le niveau d’énergie et réduire l’éventualité de gain de poids durant le traitement de fertilité.

La nutritionniste du Centre vous aidera à créer un régime alimentaire équilibré visant à assurer une absorption adéquate des nutriments et calories, et vous guidera avec ses conseils et un suivi appropriés.

Le programme d’EmbryoClinic est complet et individualisé. En d’autres termes, il combine une alimentation fondée sur des études scientifiques avec des techniques de la médecine traditionnelle chinoise, telles que le yoga. Nos patientes apprennent à avoir des habitudes alimentaires saines et à contrôler le stress.

Elles peuvent aussi ressentir un sentiment de satisfaction qui découle de leur nouvelle capacité de « vivre le moment »: le temps disponible pour se concentrer sur elles-mêmes et sur leur propre bien-être avant l’arrivée d’un bébé, dont les besoins seront dès lors au centre de vos priorités.

Existe-t-il un régime / des exercices particuliers, plus efficaces pour les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques ? Y-a-t-il des aliments à éviter lorsque vous essayez de concevoir ?

Le poids corporel affecte clairement la fertilité de la femme. La perte de poids a un effet thérapeutique en cas de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

Dans les faits, plusieurs de nos patientes atteintes de SOPK et qui étaient ovulatoires ont commencé à avoir des règles régulières après la mise en œuvre de notre programme de nutrition.

Le meilleur régime alimentaire est celui qui maintient l’équilibre de la glycémie (les taux élevés d’insuline sont directement liés aux taux hormonaux anormaux évidents dans le SOPK).

Tout exercice est un bon exercice, mais lorsque vous essayez de concevoir, il ne devrait pas être très fatigant ni trop contraignant pour le corps. Yoga, Méthode Pilates, etc. sont un bon choix.

Y a-t-il des aliments à éviter lorsqu’on essaie de concevoir ?

Oui.

Des études montrent que même 300 mg de caféine par jour (environ 1 tasse) peuvent réduire vos chances de tomber enceinte. L’alcool est également interdit.

Les aliments riches en matières grasses et en sucre n’ont rien de nutritif à apporter mais au contraire ajoutent bien souvent des kilos supplémentaires pouvant ainsi affecter la fertilité.

Des études récentes ont également démontré que les types de graisses que nous mangeons peuvent contribuer à la capacité de fertilisation d’un ovocyte et ainsi influer sur la fertilité.

Les indications ci-dessus sont des directives générales. Pour les femmes présentant des problèmes spécifiques du système de reproduction, tels que l’endométriose ou le SOPK, certains aliments peuvent améliorer leur condition alors que d’autres peuvent saper le processus de traitement.

Faible quantité de sperme avec des spermatozoïdes de mauvaise morphologie et de faible motilité :

Peut-être. De nombreux changements alimentaires peuvent avoir un impact positif sur la qualité d’un échantillon de sperme.

Chez EmbryoClinic, des suppléments sont administrés pour améliorer la fertilité masculine. Certains ajustements diététiques, considérés comme très efficaces, sont recommandés.

Par exemple, il existe des indications selon lesquelles les antioxydants et les vitamines (ex : vitamines A, E et C, Zinc, Sélénium, etc.) améliorent les paramètres du sperme. En plus de les suppléments, ces substances peuvent également être trouvées dans les bleuets, les canneberges, les haricots, les artichauts, les pommes de terre, etc.